Home / 1PLIKÉ140 / 1PLIKÉ140 – BLC Lyrics

1PLIKÉ140 – BLC Lyrics

BLC Lyrics – 1PLIKÉ140

Yugo
Daddy Jo
Un billet et j’revis grâce aux zombies
[?] lacosté, tu connais la combi’
Un billet et j’revis grâce aux zombies
[?] lacosté, tu connais la combi’
J’en ai vu tomber, s’relever et courir, tomber, recourir
Ford Focus, j’m'[arrête / arrache ?] pas d’courir, insolent, j’dis pas : “Sorry”
Le CV est clean, le train d’vie est pourri, toi, t’as rien fait sinon, ça s’saurait

Ça tient les manettes comme Sasori, envoie une Nicki pour ma [Sossa ?], oui
Que des hyènes à semer, le respect a sommeil, pour l’butin, la victime, j’suis prêt à l’assommer
Déboule pétardé depuis qu’t’as plus (Uh), ça pé-ta plus, une vie stable (Uh)
Une vie sans bleu, près du sable (Uh, uh, uh), combien d’fois j’ai dû rêver d’ça ?
Combien d’fois j’ai dû changer mon vêt’-sur (Poh) ? Combien d’folles j’ai dû vexer (Poh) ?
Combien d’fois ça les a coursé (Poh) ? Combien d’fois (Poh, poh) ?
Nouvelle journée, y a [trop d’fourmis / trois cent mille ?], là, j’suis pas en détente (Uh), j’attends l’soir
Un pied dehors, j’suis déjà en tort (Han), un pied dehors, j’suis déjà en renta’ (han, han)
J’attends d’la [?], ça pète et [j’me taille ?]
J’fume devant les [tards ?], j’ai un esprit d’Meda, plus d’bonbonnes de pilon, [?]
Pour faire son empire, faut des bons soldats, fais pas genre t’as les dahams, c’est pas un drame
Tant qu’t’as la santé, prends soin d’toi (Brr), toujours la même histoire
L’État nous met l’suppositoire (Brr), ils nous endorment, ressaisis-toi

1PLIKÉ, leur cauchemar, encore un accouchement, okay
Sous soké, j’vais pas aller doucement, okay
J’vais pas t’arranger, j’sais qu’tu vas tout smoker
Elle veut cer-us, sa mâchoire s’est disloquée
Sur la Lyca’, pas d’appel manqué (Sur la Lyca’, pas d’appel manqué)
J’connais la vérité mais tu mens encore, la vérité mais tu mens encore

Chez nous, c’qui rapporte le plus, gros, c’est la gratte
J’connais les faux d’puis l’époque du dégradé
Il faut jamais nous gratter, nan, jamais nous gratter
Les tits-pe sont partout, les anciens sont par terre
J’rentre dans un thème où j’m’en bats les couilles si t’aimes (Uh)
Bats les c’ du système (Uh, uh, uh), cojo’ consistantes

Ouh, ouh
Ouh, ouh
Ouh, ouh

Depuis midi, ça transforme la matière en cash, je viens d’là où ça monte tout c’que les porcs en cachent
À l’étage, ça s’tue à la tâche, [j’descends marquer ?], mon but, j’me tue à l’atteindre
J’coupe les réseaux, mes soucis j’résous, un cavu à té-cô, pas envie d’en découdre
Un ne-jeu, un bigo, trop la flemme de ger-bou (Paw), ça pue, escampette, j’mets la poudre
La bibi, j’l’approche à Apu, la copine est à fond, j’la branche un peu
Deux bras, deux bes-j’, ça fait quatre cent coups, tu m’connais, gros, ça fait plus d’quatre ans que
J’ai compris qu’t’es solo quand ça coule, Biggie, Marley, Tupac Shakur
On va l’faire, on s’en fout d’c’que ça coûte (Brr), prêt à l’faire, on s’en fout d’c’que ça coûte (Brr, brr)
Parsème le seum vu que la vie est cheum, toi, tu brises pas les chaînes
Casse, casse, casse, casser des tes-por, balayer devant la sienne
J’encaisse, j’enchaîne, v’là les follasses devant la scène et me parle pas de corazón
Tous les jours, la mort rien qu’on la sert (Sert)

1PLIKÉ, leur cauchemar, encore un accouchement, okay
Sous soké, j’vais pas aller doucement, okay
J’vais pas t’arranger, j’sais qu’tu vas tout smoker
Elle veut cer-us, sa mâchoire s’est disloquée
Sur la Lyca’, pas d’appel manqué (Sur la Lyca’, pas d’appel manqué)
J’connais la vérité mais tu mens encore, la vérité mais tu mens encore

Chez nous, c’qui rapporte le plus, gros, c’est la gratte
J’connais les faux d’puis l’époque du dégradé
Il faut jamais nous gratter, nan, jamais nous gratter
Les tits-pe sont partout, les anciens sont par terre
J’rentre dans un thème où j’m’en bats les couilles si t’aimes (Uh)
Bats les c’ du système (Uh, uh, uh), cojo’ consistantes

Ouh, ouh (Pa-pa-pa-pa-pa-pa-pah)
Ouh, ouh
Ouh, ouh