Skip to content

Naza – Quand même Lyrics

Quand même Lyrics – Naza

Lyrics to «Quand même»

Putain, khabat le soir, descends, j’suis en bas d’chez toi
Toute blessure se soigne, toute blessure se soigne
J’suis toujours en bas d’mon bloc, pour passer l’temps, j’vends d’la drogue
J’fais la fête, j’bois d’l’alcool, plus jamais j’redeviens pauvre, eh
Bébé, j’suis un loup d’la zone, j’ai commis des délits mais Dieu merci
J’ai enchaîné que des cartons jaunes, j’ai enchaîné que des cartons jaunes
J’me suis perdu dans les bras d’une autre, j’étais débile, entouré d’bad bitches
Qui ne voyaient que l’argent sans savoir quel âge j’ai

J’ai pas dormi et je pense à toi, j’suis dans les bras d’une autre
J’ai des ennuis, ça t’rend malade pendant qu’j’recompte les loves
Si mon avenir s’résume à toi, seras-tu à la (Hauteur ?)
Ici-bas, c’est kiffe et meurs, on s’revoit tout là-haut (Ouh, ouh)

Viens on le fait quand même, viens on le fait quand même (Ouh, ouh)
Viens on le fait quand même, viens on le fait quand même (Ouh, ouh)
Viens on le fait quand même, viens on le fait quand même (Ouh, ouh)
Viens on le fait quand même, viens on le fait quand même dans le noir (Ouh, ouh)

Menottée pour la vie près de moi
Tu resteras ma lumière dans le noir
J’ai pris peur, j’ai menti, m’en veux pas
M’éloigner de ton cœur, j’en ai marre

Bébé, j’vais pas t’cacher, faut pas trop s’attacher, j’ai du sang sur les mains
J’ai beau taffer, sont bons qu’à jacasser sur l’argent qu’on a fait
J’ai posé la question : « Serais-tu là même si c’était la hess ? »
Ton cœur est ma maison et tout ton corps en feront les pièces
Où est mon bâtiment, où est mon bâtiment ? J’ai perdu mon cœur sur la route
Perdu mon cœur sur la route, qui va te passer l’anneau ?
Perdu mon cœur dans les bras d’une autre, perdu mon cœur dans les bras d’une autre
J’ai perdu mon cœur sur la route, perdu mon cœur sur la route

J’ai pas dormi et je pense à toi, j’suis dans les bras d’une autre
J’ai des ennuis, ça t’rend malade pendant qu’j’recompte les loves
Si mon avenir s’résume à toi, seras-tu à la (Hauteur ?)
Ici-bas, c’est kiffe et meurs, on s’revoit tout là-haut (Ouh, ouh)

Viens on le fait quand même, viens on le fait quand même (Ouh, ouh)
Viens on le fait quand même, viens on le fait quand même (Ouh, ouh)
Viens on le fait quand même, viens on le fait quand même (Ouh, ouh)
Viens on le fait quand même, viens on le fait quand même dans le noir (Ouh, ouh)

Menottée pour la vie près de moi
Tu resteras ma lumière dans le noir
J’ai pris peur, j’ai menti, m’en veux pas
M’éloigner de ton cœur, j’en ai marre