Skip to content

Vald – Gotaga Lyrics

Gotaga Lyrics – Vald

J’sors un album qui va sauver l’monde
Jeudi à minuit, j’ouvre le champagne comme les Enfoirés
(Ouh) Ouais
T’es choqué d’cette intro

J’sors un album qui va sauver l’monde
Jeudi à minuit, j’ouvre le champagne comme les Enfoirés
Dire que c’est plus facile quand t’es blanc, c’est un truc d’enfoiré
C’est insultant pour les blancs qui vendent pas d’l’année
Regarde les bombes tomber du ciel (regarde)
Regarde, Echelon hors compеtition (competition, competition)
Mon cœur a croisé le rеgard de Medusa (de Medusa)
Maintenant, des fois, la chair est fade, j’remets du sel (j’remets du sel)

Non, j’veux pas jouer les psychopathes ni aggraver les quotas
Comme tout l’monde, j’vois les infos et je chie dans l’eau potable
Quand on m’demande si ça va (ça va ?), j’réponds toujours que ça va (ça va)
Même à moitié explosé, j’refais mon nœud d’cravate, brain

Tu crois qu’on joue alors qu’on travaille comme Gotaga
C’est nous les nouveaux millionnaires comme Gotaga
Tu crois qu’on joue alors qu’on travaille comme Gotaga
C’est nous les nouveaux millionnaires comme Gotaga

Fais-moi des courbettes, fais preuve de souplesse
J’envoie ce couplet comme un foutu cours de lettres
Jamais totalement possédé, toujours en cours de l’être
J’suis dans la peau d’la bête, même des fois en peau de bête
J’éteins mes maux de tête sans aucun mot du médecin
J’connais la posologie du Lemon Haze en plaquettes
Déguisée en soubrette, elle m’fait des soufflettes
J’lui ai promis l’bord de mer avec des côtelettes
J’fais pas leur soupelette, j’fais que des coups de maître
Même quand elle veut que j’la fouette, c’est encore un coup de maître
J’ai des cartouches de TEC si j’suis à court de texte
C’est la guerre, pour gagner sa vie, c’est pas l’tout de naître
Faut des cartouches de TEC si t’es à court de texte
C’est la guerre, pour gagner sa vie, c’est pas l’tout de naître
J’suis instable au micro et dans la rue sans Steadicam
J’suis v’nu rapper la chute avant l’atterrissage

Non, j’veux pas jouer les psychopathes ni aggraver les quotas
Comme tout l’monde, j’vois les infos et je chie dans l’eau potable
Quand on m’demande si ça va (ça va ?), j’réponds toujours que ça va (ça va)
Même à moitié explosé, j’refais mon nœud d’cravate, brain

Tu crois qu’on joue alors qu’on travaille comme Gotaga
C’est nous les nouveaux millionnaires comme Gotaga
Tu crois qu’on joue alors qu’on travaille comme Gotaga
C’est nous les nouveaux millionnaires comme Gotaga

Hey, je crois en moi, je crois aux aliens (wouah)
Je crois qu’le temps existera hier (le temps n’existe pas, mec)
Tu peux r’tourner l’problème dans tous les sens (tous)
Ce monde est cruel de toute manière
Rien à faire, mec, ce monde est cruel