Skip to content

Alpha Wann – ​la lune attire la mer Lyrics

​la lune attire la mer Lyrics – Alpha Wann

Bunker
Ils voient qu’j’ai la balle, ils s’demandent : “va-t-il la mettre ?”
La thune m’attire tout comme la lune attire la mer
Faut mettre des pastèques, faut pas faire des guilis
Même les poches pleines, faut qu’je gère l’équilibre

Faut qu’j’m’installe, j’ai trop vagabondé (ouais), j’mets en place la dictature, comme Alpha Condé j’ai des liasses à compter (cash)
Rap, 0.9 binks, fabrique la pure (Binks Beatz)
Brevet d’études, j’suis ton instit’ (ouais), faut qu’tu prennes des notes quand j’fais un speech
Philly Flingo avec Binks Beatz (Binks), on a les crocs comme quinze pits
J’suis là pour durer comme Jean-Pierre Foucault (Jean-Pierre), rentre dans l’équipe si tu veux des millions (ouais)
Après le COVID, c’est Acapulco, découpe rapide comme un ninja sous coke (découpe)
Crois pas ces rappeurs, les laisse pas t’berner (jamais)
Entre eux, ils font qu’alterner, moi j’reste à ma place dans l’Top 5, j’m’éloigne des quatre derniers, ouais
Je vois des démunis trop stressés, je vois des riches trop sereins (des riches trop sereins)
Déter’ comme un trafiquant d’organe, GHB dans ton verre, il lui faut ce rein
Don Dada dope, ceinture, cuillère, zippo, seringue
Mariane veut me casser le dos comme Tong Po dans Kick Boxer 1 (aight)
Hypocondriaque, j’suis toujours trop soigné quelque part sur un boulevard haussmannien
Dans une grosse carlingue, un truc fou à s’taper la tête jusqu’à s’briser l’os crânien
La drogue t’a enfermé, tu crois qu’ça t’libère, la route est longue, il faut pas qu’j’m’y perde
Toujours pas d’mis-per, réchauffement climatique, faut pas qu’j’rappe l’hiver

Réchauffement climatique, réchauffement climatique, faut pas qu’j’rappe l’hiver, pas qu’j’rappe l’hiver
RPTG, RPTG, sisi, let’s go

Ils voient qu’j’ai la balle (ouais), ils s’demandent : “va-t-il la mettre ?” (va-t-il la mettre ?)
La thune m’attire tout comme la lune attire la mer (on y va)
Personne ne l’a vu depuis mardi soir, comme s’il s’était fait kidnapper par des jnouns
Beaucoup de fiches de recherches c’est bizarre, des adolescents disparaissent tous les jours (bizarre)
Merci la France, le franc guinéen ne vaut pas une pistache (cacahuète)
Les dictateurs africains sont tous des marionnettes, au-d’ssus, y a Marianne qui s’cache
La street rêve du foot mais les footeux rêvent de la street
Millionnaire, ils préfèrent traîner avec des voyous que mettre des hat-tricks (ahah)
On te laisse savoir, tu n’es qu’un bronzé même si t’es le plus fort en attaque
À Clairefontaine, quand le Président vient, seuls les joueurs blancs peuvent s’asseoir à sa table
Trop d’civils en espadrilles, va falloir s’expatrier
Les keufs se regroupent en escadrille, tout l’secteur est quadrillé
Lui ? Il me donne des ordres, il est plus jeune que moi, j’n’ai pas de drogues, j’n’ai pas d’armes contondantes
Va te faire foutre sale abuseur de loi, de mon vivant, je n’crois pas qu’on s’entende
Les flics d’en haut ont investi dans le hall, les plus gros poissons sont scret-di dans l’eau
Les flics d’en bas, s’équipent en balles, ils veulent juste arrêter les bronzés qui gambadent
On est là, on fait rien, à chaque occasion, ils veulent voir nos caleçons
Dernière fois au quartier, ils ont abattu un chien (chien), même pour les animaux, pas d’compassion
Noir au commissariat, j’connais le script, nos chances de survie ne sont pas très grandes
Ils commettent leurs crimes sans mettre de gants, c’est des Bloods, c’est des Crips, je les vois comme un gang (un gang)

Don Dada mixtape