Skip to content

Heuss L’enfoiré + Vald – Adios Lyrics

Adios Lyrics – Heuss L’enfoiré + Vald

(J’suis dans les airs, ils m’coupent les ailes)
(Dans le désert, je suis un lézard)
(Sabre laser, Nebuchadnezzar)
(Tout mélanger, tout mélanger)

Adios, hasta luego
Fais pas d’histoires, j’écris l’histoire depuis la maison
Adios, hasta luego
Fais pas d’histoires, j’écris l’histoire depuis la maison (Bou-boum)
Adios, le sica’ est financé
Adios, le couvre-feu peut commencer
Adios, dans c’polar, j’suis le romancier
Adios, dans c’polar, j’suis le romancier

À 240 au volant, aller-retour BX, c’est violent
La mou-mou, c’est comment ? La mou-mou, c’est comment ?
La beuh est collante et le pocheton est collant
L’argent, les gens, les jaloux, c’est affolant
Appelle ta fille la pute les ham et l’ambulance
Arrête le sexe, la drogue, la violence
Avec les mêmes, toujours ça recommence
J’arrive et j’pé-ta tout, les gars, belek à vous, ça prie pour nous
Elle m’dit : « T’es beau, t’as tout », j’la ken, j’lui mets son coup, elle m’voit partout
Bendadégué, là, j’ai benda, bébé, c’est pas toi ma Zelda
Tu veux baiser parce que c’est moi sinon tu m’aurais pas té-ma (Skch, skch)
T’as vu la gueule des gosses, y aura aucune négoc’
Regarde le boss se manger un coup d’crosse par un sicarios (Yah, yah)
Là tu vois c’est laquelle, c’est la zone 6, ma belle
J’arrive si tu m’appelles, j’sais pas si tu t’rappelles, c’est Medellín Cartel

Adios, hasta luego
Fais pas d’histoires, j’écris l’histoire depuis la maison
Adios, hasta luego
Fais pas d’histoires, j’écris l’histoire depuis la maison (Bou-boum)
Adios, le sica’ est financé
Adios, le couvre-feu peut commencer
Adios, dans c’polar, j’suis le romancier
Adios, dans c’polar, j’suis le romancier

On compte pas sur toi, on serait pas dans la merde
J’suis dans une dimension, t’es pas dans la même
La vie est une pute et t’es pas dans la mienne
Je croque le monde et t’es pas dans l’assiette
Tu fais pas confiance et t’es partant après
Quand tout l’monde est d’jà chaud, t’es partant après
Viens prendre ta fessée, j’suis là dans l’aprèm’
C’est maintenant ou jamais, j’ai pas l’temps à perdre
Fa-faut qu’je ball avant la balle dans la tête
Faut qu’je ball avant la balle dans la tête
Franchement, je suis banal quand j’arrête
De faire la promo, on rit plus à mes blagues
V-A-L-D comme un gramme dans la fête
V-A-L-D le meurtre avant qu’j’arrête
Je monte en grade, je tue un lézard
On n’est pas des sauvages vu qu’on a des armes
Je sors d’un sentimental désert
En char d’assaut sur les Champs-Élysées
Je pense à eux pour faire la misère
Et la misère, on va l’equalizer
J’regarde les sorties de ce vendredi
J’me dis : « Y a que nous qu’on peut rivaliser »
Sub-Zero win et mon cœur est de glace
Ne pleurez pas, ça va cristalliser

Adios, hasta luego
Fais pas d’histoires, j’écris l’histoire depuis la maison
Adios, hasta luego
Fais pas d’histoires, j’écris l’histoire depuis la maison
Adios, le sica’ est financé
Adios, le couvre-feu peut commencer
Adios, dans c’polar, j’suis le romancier
Adios, dans c’polar, j’suis le romancier
Adios