Skip to content

Heuss L’enfoiré + Vald – Diviser pour mieux régner Lyrics

Diviser pour mieux régner Lyrics – Heuss L’enfoiré + Vald

(Fuck, it’s)
(Oh-oh-oh-oh)

J’sais qu’ils laissent tourner le trafic de shit car ils nous préfèrent camisolés
Les nouveaux cerveaux, faut les endormir, leur dire que la vie, c’est batifoler
Les capitaines récalcitrants dans des prisons dorées, faut les pavillonner
Promotionner les rappeurs, faire croire aux jeunes c’est ça d’être révolutionnaire
Nos parents travaillaient comme des esclaves, on va pas revivre ce schéma
Mais c’est pas ton destin entre tes deux mains, c’est ton couteau et ta bite de shemale
Ils ont discrédité la religion pour qu’on oublie le diable dans le ché-mar
Comme ça, c’est que d’la gestion économique, on peut enlever les hermanos du scénar’
Diviser pour mieux régner (Oh-oh-oh-oh)
Diviser pour mieux régner (Oh-oh-oh-oh)

Jadis déjà déshumanisés, l’argent nous a pas même divisés
Les traîtres et les pouckis sont visés, ceux qui déformaient ce qu’on disait
La police est bel et bien fan de notre train d’vie, le trafic est très bien organisé
La police est bel et bien fan de notre train d’vie, le trafic est très bien organisé
J’fais que multiplier, kichta illimitée, en pleine activité, toujours bien équipé
Malgré la cendre accumulée dans l’cendrier (Cendrier), remets d’l’essence dans l’encrier (L’encrier)
Violent comme l’époque tah les Templiers (Templiers), si tu souffres, fais-le sans crier (Sans crier)
Va pas attirer tous les sangliers (Sans crier, sans crier)
En prison, division cellulaire comme à l’embryon, j’veux Céline Dion, Cendrillon avec six millions
Démonstration, transaction, tous à l’unisson (Oh-oh-oh-oh)
On t’la met dans l’cul, nous alunissons (Yeah), c’est toujours les mêmes qui payent l’addition (Waouh)
Et Dieu merci, j’connais ma mission (Waouh), regarde les mains que nous salissons

J’sais qu’ils laissent tourner le trafic de shit car ils nous préfèrent camisolés
Les nouveaux cerveaux, faut les endormir, leur dire que la vie, c’est batifoler
Les capitaines récalcitrants dans des prisons dorées, faut les pavillonner
Promotionner les rappeurs, faire croire aux jeunes c’est ça d’être révolutionnaire
Nos parents travaillaient comme des esclaves, on va pas revivre ce schéma
Mais c’est pas ton destin entre tes deux mains, c’est ton couteau et ta bite de shemale
Ils ont discrédité la religion pour qu’on oublie le diable dans le ché-mar
Comme ça, c’est que d’la gestion économique, on peut enlever les hermanos du scénar’
Diviser pour mieux régner (Oh-oh-oh-oh)
Diviser pour mieux régner (Oh-oh-oh-oh)

(Oh-oh-oh-oh)
(Oh-oh-oh-oh)

"