Skip to content

Heuss L’enfoiré + Vald – Vhr Lyrics

Vhr Lyrics – Heuss L’enfoiré + Vald

Skch, skch, skch
Viens on parle de tout, viens on parle de nous
Dis-moi quels sont tes bleus, hey, tu gangrènes par le genou, hein ?

Viens on parle de tout, viens on parle de nous
Dis-moi quels sont tes bleus, tu gangrènes par le genou
Au-dessus des nuages dans les cieux, personne parle de vous
Comment parer les coups si j’arrive par le cou ?
Qu’est-ce que tu viens reluquer ? J’me suis pas relooké
Depuis les débuts 2k (Faudrait p’t-être y penser), depuis les bons B2K, non (Ça, faut plus y penser)
Gros, j’ai très peu looté, j’y ai très peu goûté
Et on m’dégaine : « Où t’es, c’est sûr que tout baigne » (C’est sûr que tout baigne)
Et c’est pas faux non plus
Si tes marmots m’ont vu, j’demande pardon à Dieu
Si mes lards-mo t’ont eu, c’est des larmes dans tes yeux (Tu l’sais, j’parle de toi)
J’peux les laisser en Vu, Vu, Vu, Vu, je peux faire c’que je veux (Ouais)
J’peux les laisser dans l’mur, mur, mur, mur s’ils font pas c’que je veux
Viens pas jouer les anciens, j’suis bientôt plus ne-jeu
On était tous en chien, moi j’ai compris le jeu
Souris comme sur le comprimé jaune ou bien souris comme le plug à la fin
Bruits de pas zombies résonnent et j’ai pas d’gun dans la main
J’écoute ton album, je culpabilise, putain, qu’est-ce que je fais de mon temps libre ?
Soit je fume soit je tise comme si j’avais peur de le vivre (Waouh)
Combien de platines je comptabilise ? Assez pour mon ego
Et pour qu’elle se déshabille sans même trop la négo’

J’pourrais partir loin d’ici mais j’aime trop la déco (Faux)
J’crois bien qu’j’vais mourir ici au prochain apéro
Comme je sais pas c’que je dis, j’mets un points d’interro’
Et comme j’sais pas c’que je vise, je pleure les collatéraux

Tout le monde les mains en l’air quand je prends la caisse (Quand je prends la caisse)
Si t’as chaud, c’est la ménopause ou Vald dans la pièce (Ou Vald dans la pièce)
On fournit les plus gros shows pour cinq VHR (Pour cinq VHR)
Équipe de sicarios dans le Mercedes (Sí, sí, patrón)
Ça met des millions sur moi, genre « sait-on jamais » (Sait-on jamais)
J’pourrais juste m’enfuir avec, j’reste pour le challenge (Wah)
Comme je sais pas c’que je dis, j’mets un points d’interro’
Et comme j’sais pas c’que je vise, je pleure les collatéraux

J’l’emmène à l’hôtel (Ouais), j’ramène deux trois ‘teilles (Skch, skch)
La mou-mou c’est moi, est-ce que tu t’rappelles ? Medellín Cartel
Tu sais que ce monde est cruel, viens, on quitte la planète
J’attends pas qu’tu m’appelles avant qu’tout ça s’arrête
Loup solitaire, j’ai le cœur froid comme le vent en hiver
Je crois qu’on vit pas dans le même univers
Essaye de me suivre, tu verras la misère (Tu vivras la misère)
J’vois l’bout du tunnel, deux cents sur l’périph’, j’reviens d’Rotter’
T’as besoin d’un mec qu’est solide et fidèle
Et j’repense et j’me dis : « Pourquoi on s’déteste ? »

Et je fly
Trop d’poids sur mes épaules
L’esprit fait d’la maille
J’fais plus d’sale dans le hall (Skch, skch, skch)

Tout le monde les mains en l’air quand je prends la caisse (Quand je prends la caisse)
Si t’as chaud, c’est la ménopause ou Heuss dans la pièce (Ou Heuss dans la pièce)
On fournit les plus gros shows pour cinq VHR (Pour cinq VHR)
Équipe de sicarios dans le Mercedes (Sí, sí, patrón)
Ça met des millions sur moi, genre « sait-on jamais » (Sait-on jamais)
J’pourrais juste m’enfuir avec, j’reste pour le challenge (Wah)
Comme je sais pas c’que je dis, j’mets un points d’interro
Et comme j’sais pas c’que je vise, je pleure les collatéraux

Skch, skch, skch