Skip to content

ISK – Vérité 3 Lyrics

Vérité 3 Lyrics – ISK

AsRoyalBeats
Ani on the track
La vérité sort d’la bouche des enfants, les concernés ne sont pas très contents
77, criminel, y a beaucoup d’choses à dire, du coup, j’vais rapper longtemps

Plus t’aimeras d’gens, plus tu seras faible, ici y a qu’des jaloux, ouvre pas ta bouche si t’as la fève
Une guerre, ça meurt jamais, y a qu’dans les films que y a des trêves
Mais bon, t’es incompréhensible comme un dealer qui fait la grève
Sous-estime pas les p’tits, tu t’feras dépasser par l’élève
Ici, y a qu’le Tout-Puissant et un calibre qui t’protège
Mon grand, qu’est-ce qui t’arrives ? Tu fais l’voyou une fois qu’t’as bu
Dehors, rien qu’tu pénaves, j’imagine pas en garde à vue (ah ouais)
La mort est certaine, le moment n’l’est pas, mais j’connais des mecs qui peuvent t’enlever la vie si tu ler-par (rah)
On s’sentait à la mode avec un pull Baby Milo (rah), aujourd’hui, pour être frais, faut Louis Vui’ et Valentino
Ma paire d’Air Max 90 tenait toute l’année scolaire, j’faisais belek, si j’la trouais, yema s’mettait en colère (rah)
J’regardais Foot 2 Rue sur Gulli vers 10 heures du mat’ (hein) avant qu’la rue et tous ses vices fassent en sorte que j’dérape (pah)
Ils s’sont rappelés qu’c’est Dieu qui donne mais c’est des
Ils ont pas vendu une barrette, ils parlent de go-fast
J’compte pas finir comme les anciens d’la tess avec d’la coke dans l’piff
J’suis tunisien comme Ben Arfa, khouya, dis pas “mata3lfnich” (rah)
Si j’gagne, ils vont dire que je triche, si j’perds, ils vont s’en réjouir
Tu es jamais good, t’es à la PIJ, tous les matins, j’prie l’Fajr (rah)
J’vais tout tuer dans l’rap comme Ronny à l’époque au Barça
Et j’le ferais pour mon grand-frère Rani enfermé au card-pla
C’est violent comme la juge qui t’annonces que t’as pris 10 ans fermes
On fait du haram tous les jours, nous on veut pas connaître l’enfer, eh
Et toi, t’es perdu dans ta tête, tu donnes d’la force à des inconnus mais pas aux mecs de ta tess (sale fou)
Le mensonge fait plaisir et la vérité blesse, on veut des sous, maintenant qu’j’en ai, j’me dis que j’préférai la hess (ah, ah, ah)
Eh, la rue, c’est noir, c’est glauque, les p’tits veulent plus savoir le prix des cartes Pokémon mais du gramme de coke
Toi, t’as des sous pour ta folle, zéro pour tes potes au schtar
Ils prennent pas d’tes nouvelles quand tu sors, rien qu’wAllah ça 3echma
Tunisien charismatique et serein comme Ben Ali, mon étoile sera gravée à côté d’celle de Mohamed Ali
J’vole comme un papillon et j’pique comme une abeille, j’investis dans des pavillons le jour où j’serai plein d’oseille
Moi, j’ai trop d’cœur, même quand j’ai pas, j’arrive quand même à donner (rah)
Si même le Tout-Puissant le fait, t’es qui pour pas pardonner ?
Mon cœur, il est abîmé, mon sourire, on m’l’a volé, les apparences sont trompeuses, le roi n’est pas couronné
J’étais pas privé d’dessert, j’mangeais des hagra par l’daron
Chez moi, le respect vaut de l’or donc fallait s’tenir à carreaux
J’suis un ji3an, j’t’arrachele bras si t’as une Patek, si j’réussis, me porte pas l’œil mais dis-moi “psahtek”
J’fais ce son pour les cailles-ra mentalité anti-balance (rah), on est jamais allés mais on a vu des avalanches
Et si un jour, t’ouvres un commerce, tes potes, ils diront : “Arrange” (ah ouais)
Quelle triste vie, c’est pour s’laver qu’on vend des savons
10 balles la moutarde, ça va vite vu qu’y a qu’200 billets, la vie est moche, c’est juste qu’elle est très bien maquillée
Quand j’ouvre ma bouche, c’est pour dire la vérité, toi tu prétends être fou mais ça reste à vérifier
On n’est pas fils d’héritiers mais on est fils d’ouvriers, chez moi, l’daron m’levait à 5 heures 30 pour aller prier
Maintenant, il pense que mon éducation est parti en cendre, à la même heure, j’suis au studio, j’suis plus du tout dans ma chambre
On s’consolait avec la PSP, aujourd’hui, on s’fait contrôler par la BST
Petit, on jouait à la balle au prisonnier, et aujourd’hui, ça emballe des colis pour tayech aux prisonniers (rah, rah)
Tellement j’suis refait, j’pourrais mettre du haschich dans un colis d’Noël (ah, ah, ah)
Avec Salid, j’rentre les lamelles dans un paquet d’BN
J’te dirais pas mon âge mais mon vécu est long comme la barbe à Ben Laden
On a grandi dans les tours, pas celle de Gustave Eiffel
Tu mélanges la rue et ta meuf (ah, ah), ta place est tranquillou chez elle sans 3echma
Mais t’oublies qu’elle a des grands reufs, la selha, elle a disparu, tu t’es mangé une 3echwa
Ici, c’est pas la campagne, khey, on va t’laisser des séquelles (ah), bienvenue chez nous : 77, criminel
Opinel dans l’caleçon, dès l’sbar, on s’battait à la gare, on s’rentre dedans, même sur les quais, déter’ comme des 3aragas
J’suis solide comme Khabib, j’suis rempli d’machakil
Ils font les yous-v’, ils donnent des noms, ces gens là, c’est des grosses chekems
J’enchaîne nuit blanche sur nuit blanche, j’rattrape le retard quand j’avance
J’étais au charbon quand ils allaient en vacances
Peur qu’on lui donne, l’être humain n’est jamais content
J’voulais cinq euros, maintenant qu’j’les ai, bah j’en veux 500 (rah)
Chez nous, c’est noir comme la mloukhiya, fourre pas ton nez partout, tu finiras dans slata méchouia
J’avais pas un dinar sur ma puce tunisiana (pah, pah), contre la police, je porte plainte comme Tunisiano
Mes grands frères allaient à Click Click quand Alpha 5.20, il vendait ses CD
Vérité sur vérité, j’crois qu’le passé m’a rattrapé
T’es un menteur comme un mec qui prétend avoir dit “Bismillah” dans sa tête
Ou qui dit qu’il boit pas mais tu l’vois mon khaliss aux buvettes
Il parle pas d’la Palestine et il parle pas du Congo, Metodika à la Makassy, ça c’est pour tous mes ndekos
Quand j’rappe, tu sens l’émotion, tu sens l’authenticité, on a vécu les mêmes galères donc j’représente nos cités
Khey, on est tous les mêmes car on vient tous d’la street, Arabes et Noirs, on est tous des frères car on vient tous d’Afrique
La vérité sort d’la bouche des enfants et des bourrés d’la veille, moi, j’suis ivre de talent et j’suis qu’à ma troisième bouteille

YouTube video
ISK
"