Skip to content

Booba – Dernière fois Lyrics

Dernière fois Lyrics – Booba

Laissez-moi penser qu’ils seront sauvés
Prenez-moi si vous voulez, refermez derrière-moi
Laissez-moi chanter la liberté
L’illégalité une dernière fois

320 au compteur, la ligne blanche est discontinue
Trop rapide pour son cœur, elle ne me voit pas, je continue
Je n’distingue plus les couleurs, j’vois tout en noir et blanc
J’entends la voix du Führer, les rates-pi dans les camps
Cœur en ruines, comme une épave, han
J’ai déjà donné trop d’amour, comprends que je t’aime peu
On est plusieurs dans ma tête mais on joue tous au même jeu

Je casse sa garde en deux, elle se dévoile un peu
Le cœur rempli de bleus, des étoiles dans les yeux
On a contrôlé la ne-zo, on a cru toucher les cieux
On a fumé tout le ne-jau, ils nous ont fumé nos vieux

Laissez-moi penser qu’ils seront sauvés
Prenez-moi si vous voulez, refermez derrière-moi
Laissez-moi chanter la liberté
L’illégalité une dernière fois

Oh, oh, oh, oh, oh, oh, une dernière fois
Oh, oh, oh, oh, oh, oh, une dernière fois

J’m’éloigne de la misère, plus de point sur l’mis-per
J’arriverai en retard car j’ai le cœur accidenté
On s’connait peu mais plus qu’hier, sentiments sur la civière
C’est ton cœur que j’dérobe, après minuit, les mains gantées
J’pense à nous deux, j’suis solidaire
Elle veut entendre mes décibels, savoir c’que j’vais manigancer
Si tu veux m’voir, regarde le ciel
J’me suis éloigné des faux pour voir la vie en vrai

Je casse sa garde en deux, elle se dévoile un peu
Le cœur rempli de bleus, des étoiles dans les yeux
On a contrôlé la ne-zo, on a cru toucher les cieux
On a fumé tout le ne-jau, ils nous ont fumé nos vieux

Laissez-moi penser qu’ils seront sauvés
Prenez-moi si vous voulez, refermez derrière-moi
Laissez-moi chanter la liberté
L’illégalité une dernière fois

On a contrôlé la ne-zo (on a contrôlé la zone)
On a cru toucher les cieux (oh, oh, oh, oh, oh, oh)
On a fumé tout le ne-jau (oh, oh, oh, oh, oh)
Ils nous ont fumé nos vieux

"