Skip to content

Clara Luciani – Respire encore Lyrics

Respire encore Lyrics – Clara Luciani

Ah-ah, ah-ah
Ah-ah, ah-ah
Ah-ah, ah-ah
Ah-ah, ah-ah

Elle respire l’odeur des corps
Qui dansent autour d’elle dans l’obscurité
Ils s’effleurent sans timidité
Une insolence chorégraphiée

Elle veut pas s’asseoir, elle veut s’oublier
Elle veut qu’on la drague, qu’on la regarde et qu’on la fasse tourner
Elle veut pas s’asseoir, ça a trop duré
L’immobilité forcée, ce soir la vie va recommencer

Il faut qu’ça bouge, il faut que ça tremble
Il faut qu’ça transpire encore
Dans le bordel des bars le soir
Débraillés dans le noir
Il faudra réapprendre à boire
Il faudra respirer encore
Il faut qu’ça bouge, il faut que ça tremble
Il faut qu’ça transpire encore
Dans le bordel des bars le soir
Débraillés dans le noir
Il faudra réapprendre à boire
Il faudra respirer encore

Souvent sa nuque frôle le dance floor
On croit qu’elle flanche mais elle s’en sort
Le rythme de son cœur
S’aligne aux stroboscopes et bat un peu plus fort

Elle veut pas s’asseoir, elle veut s’oublier
Elle veut qu’on la drague, qu’on la regarde et qu’on la fasse tourner
Elle veut pas s’asseoir, ça a trop duré
L’immobilité forcée, ce soir la vie va recommencer

Il faut qu’ça bouge, il faut que ça tremble
Il faut qu’ça transpire encore
Dans le bordel des bars le soir
Débraillés dans le noir
Il faudra réapprendre à boire
Il faudra respirer encore
Il faut qu’ça bouge, il faut qu’ça tremble
Faut qu’ça transpire encore
Dans le bordel des bars le soir
Débraillés dans le noir
Il faudra réapprendre à boire
Il faudra respirer encore

Allez respire encore
Allez respire encore, allez, allez, allez, allez
Allez respire encore, allez, allez, allez
Allez respire encore, allez, allez, allez, allez
Allez respire encore, allez, allez, allez, allez, allez, allez

Oh, il faut qu’ça bouge, il faut qu’ça tremble
Il faut qu’ça transpire encore
Dans le bordel des bars le soir
Débraillés dans le noir
Il faudra réapprendre à boire
Il faudra respirer encore
Il faut qu’ça bouge, il faut qu’ça tremble
Faut qu’ça transpire encore
Dans le bordel des bars le soir
Débraillés dans le noir
Il faudra réapprendre à boire
Il faudra respirer encore

Allez respire encore
Allez respire encore
Ah-ah
Ah-ah-ah-ah
Ah-ah-ah-ah-ah
Ah-ah, ah-ah, ah

"