Skip to content

Lacrim – Reda L’égyptien Lyrics

Reda L’égyptien Lyrics – Lacrim

J’me réveille encore bourré d’la veille
Dix fois le même numéro qui m’appelle
J’ai rendez-vous avec un mec, eh
Faut qu’j’lui donne de la zipette, eh
J’en ai marre de cette putain d’vie d’merde
Je suis sur l’terrain toute la saison
Les keufs ont cassé la porte de la baraque, ma mère m’a viré de la maison
J’passe prendre la bécane, elle m’arrête au café d’la tess
Un fils de pute me doit des sous, j’attends qu’il s’manifeste
Au lieu d’ça j’compte sur un grand d’chez moi
Un vrai parasite, ça fait trois fois qu’il m’casse les couilles pour qu’j’lui donne de la cess

– Wesh enfoiré, bien ou quoi ?
– Tranquille et toi ?
– Ça va hein.
– Ouais, c’est comment ?
– Comment ça, comment ?
– J’t’appelle, tu m’réponds pas, eh, t’es chelou
– Comment ça ?
– T’es chelou frère. J’t’ai demandé une pièce, on dirait j’t’ai demandé dix kil’.
– Tranquillement frère, déjà comment tu parles. Calme-toi, tranquille frérot. On va s’capter, j’vais t’envoyer ça. Tranquillement, tranquille.

J’me cache, j’ai rendez-vous dans Paname, un demi litre est prêt pour le boloss
C’est d’la re-pu, on met pas de banane, elle arrive direct planquée dans les bananes
Avant d’partir la sécu’, on vit dans une sale époque
J’passe voir la fille que j’baise, obligé d’récup’ le Glock
Lui, j’vais donner deux-trois fois ces 100 balles depuis trois mois
Et il a déjà eu du retard et j’ai dû élever la voix
Il a d’la chance d’être un payeur, j’lui aurais niqué sa mère
Mais avant de faire d’la violence, on veut récup’ le salaire

– Oui, mon frérot.
– Ouais, allô. Reda ?
– Oui, mon frérot, oui
– Eh frère, Reda, tu t’fous d’ma gueule ou quoi ? Il est où, mon argent ?
– Mais non, frérot. Mais non. Je t’ai dit “Attends juste quelques jours” et c’est bon.
– Mais ça fait deux mois tu m’dis tous les jours. J’attends. Ah Reda, j’suis en train d’péter les plombs. Paye-moi Reda.

Bref, j’enchaîne direct, j’ai pas le temps des mecs comme lui, gros, j’en ai à la pelle
J’lui donne et j’récupère les faftaftaf à la pompe de Porte de la Chapelle
J’suis sur place, j’me pose en face
J’allume une clope, j’tiens pas en place
Cette nuit en plus, j’ai fait un mauvais rêve
On a joué ma vie à pile ou face
J’vois un mec qui fait des aller-retours et une meuf qui est garée dans un Golf
C’est moi qui est fou ou p’t-être j’ai trop bédave ?
Rien qu’il m’regarde et par le téléphone
J’ai d’jà vu ça dans un film, j’crois bien qu’j’suis parano
Des fois à cause d’un détail, y a tout qui part à l’eau
J’vois Reda qui arrive au feu rouge
J’lui donne une paire en un clin d’œil, j’serai d’jà sur l’autoroute
J’ai le sac à dos, j’m’arrête à côté d’lui
Il baisse la vitre et j’lui jette
C’est un sale temps poto, fais vite, aujourd’hui, la vie, j’sais pas c’qu’elle mijote
Y a le rétro qu’attire mon œil, j’vois tout noir comme si y a 60 mecs
Y a ma tête qui m’dit d’prendre la fuite, j’accélère et là, c’est l’noir total