Nessbeal – Marche ou rêve Lyrics

Marche ou rêve Lyrics – Nessbeal

Bellek track

J’cache mes cernes derrière des grosses lunettes comme Polnareff
Rien qu’ça khemem, kheyo, ça fait longtemps qu’j’fais plus d’rêve
Qui t’a dit qu’j’voulais faire une trêve ? Ça fait longtemps qu’j’arrive plus à nehess
D’puis l’début, c’est marche ou crève
Au début, ils soutiennent, ensuite, ils attendent qu’tu trébuches
Vague sur vague, les galères viennent sur nous comme un déluge
Chérie, j’m’en fous d’la Saint-Valentin
Mon cœur saigne, j’ai pas fini d’sécher mes larmes, j’en enterre un
Au départ, on était plein, eh, dans l’carré VIP, les frangins d’hier attendent ton déclin, eh
J’écris comme si c’était un dessin, khamsa dans leurs yeux, la magie s’retourne contre le magicien
La fin, faudra pas louper l’dernier rendez-vous
Faut voir loin, regarder dans l’rétro, ça rend fou (Kheyo)
Dès qu’t’ouvres ton cœur, souvent t’es déçu
Jeunesse perdue dans l’superflu, khey

Ça sert à rien, kheyo, n’regarde pas dans l’rétro (N’regarde pas dans l’rétro)
C’qui est derrière reste derrière, fonce comme le métro (Fonce comme le métro)
Ça sert à rien, kheyo, n’regarde pas dans l’rétro (N’regarde pas dans l’rétro)
C’qui est derrière reste derrière, fonce comme le métro (Fonce comme le métro)

Un mec qui marche avec un objectif, c’est pas pareil qu’un mec qui marche sans
J’suis juste un inconscient qui fait du rap conscient
J’suis pas dans l’affect, kheyo, j’aime quand ça d’vient brûlant
Bloqué dans l’passé, c’est s’enfoncer dans les sables mouvants
Un mec sans objectif, il erre, se balade
Perdre son temps, c’est pire qu’la mort, qui pose vraiment ses couilles sur la table ?
Tous échec et mat, du 0.4 au 9.4, fusillade sur l’A4, roule un bédo qu’on s’évade
La passion peut t’mettre dans une tombe de glace
Tout s’paye, l’ardoise, y a personne qui t’l’efface
Vérité vient des profondeurs, pas d’la surface
Tout est faux malgré les sourires qu’on s’fait en surface

Ça sert à rien, kheyo, n’regarde pas dans l’rétro (N’regarde pas dans l’rétro)
C’qui est derrière reste derrière, fonce comme le métro (Fonce comme le métro)
Ça sert à rien, kheyo, n’regarde pas dans l’rétro (N’regarde pas dans l’rétro)
C’qui est derrière reste derrière, fonce comme le métro (Fonce comme le métro)