Kemmler – Fin Lyrics

Fin Lyrics – Kemmler

J’ai plus aucune attente, comme si j’étais fini
J’suis insupportable comme la jumelle de Phoebe, depuis kid comme Billy, j’suis piquant comme Chilly
J’ai porté des reufs comme si j’étais Rafiki
Certains m’identifient, d’autres s’identifient
J’fais rien qui m’gratifie, à part sur Spotify
C’est d’l’adresse mentale ca connecte des gens qui s’connaissent même pas, comme si j’étais wifi
J’fais Jack et Ciroc
J’écris quand j’sirote
Tout l’monde rentre dans ma tête comme les locaux d’Skyrock
Mes textes sont réels
Du coup ça mfait perdre des potes
Des meufs de l’époque des poke
M’écrivent comme never
J’ai changé de Level
Changé d’ami proches
Cramé leur cinoche
Alors qu’ils se taisaient
J’ai vu qu’ils allaient me baiser
C’était auch, comme des visions de Raven
J’fous pas d’bacs, rien contre l’procédé, j’veux droper un gros CD
Mais en gros c’est dead
Si l’public me néglige
Et puis qu’il dit Kem c’est plus c’que c’était
J’fais du rap, j’fais des textes, j’fais des albums que j’déteste, j’fais des gosses, j’fais des chansons, j’noie ma tise dans des glaçons, j’fais d’la tune, pas assez, pour les prods qu’j’ai tabassé. J’fume d’la drogue, dans des soirées, j’me comporte comme un enfoiré, j’parle de femmes, j’parle de baise, j’viens de Marseille, j’viens du 13, j’en parle tout l’temps dans la vraie vie j’en parle jamais dans mes 16
J’dors jamais, j’fais des cauchemars, j’préfère Casio à du Audemars, j’aime pas les signes de richesses, j’sais que chanter la tristesse
J’gratte des feats, j’prends des bash par des rappeurs secondaires, j’ferais tout pour qu’ça marche avec feu et panache comme un pompier volontaire
J’ai pas la vie des rappeurs
J’suis pas fédérateur
J’raconte ma vie d’égoïste
Les gens y trouvent des rapports
Ils s’y réfèrent à tort
Comme si j’étais leur nourrice
J’donne pas l’sein, j’donne des avis bof
J’sauverai personne comme, David Hasselof
J’fais des refs que t’as pas
J’demande genkidama
A des mecs que j’critique en off
J’fous des frissons, sur des fictions
Comme si j’étais acteur X
J’donne des bad news en prévision
Comme un putain d’facteur triste
Mon dos m’fait mal, mes doutes me hantent
Si j’ris c’est jaune comme boug de Nantes
J’écoute les autres seulement quand les avis sont pointus ou qu’les critiques sont violentes
Yo j’fais que du love depuis Univ’ ouais
Des sons pour qu’les filles soient humides ouais
J’veux faire des classiques comme “I got what you need” J’veux flow de Fifty dans G unit ouais
J’ai zéro complexe de texte, j’suis juste hyper complexe c’est vrai
J’veux que des meufs sans prise de tête, mais ça m’fait pas plus d’effet
J’fais du sexe, sur mes sons, j’suis qu’un sale égocentrique
Vu qu’j’baise tout l’temps, sur les plateformes j’vise la sacem de Kendrick
J’raconte foutaise, j’fais des sous thèse, tout l’monde trouve ça prodigieux
Mais ils s’extasient sur des prothèses
N’aiment pas c’qu’leur a donné Dieu
Rien m’fait sourire à part ma gosse, non
Rien n’me soulage à part ma dose, non
J’comprendrais jamais qu’on m’adore, non
M’demande pas d’sourire sur la tof, non
J’m’en bats les couilles des commentaires négatifs je crois qu’ils proviennent de gens très malheureux
Insulter ceux qui essaient de s’en sortir avec ou sans talent c’est peu valeureux
J’pourrais faire le bien tout l’temps j’serais quand même critiqué
Alors j’fais du mal aussi en doutant d’mon identité
Nique sa mère les sons de love que j’ai fait
Nique sa mère les sentiments que j’avais
Les fans qui préféraient le Kemmler d’avant
Qui m’demandent un album comme si j’leur devais
Nique sa mère les maisons d’disques font échouer et jettent les artistes comme si c’était leurs jouets
La vie d’ma mère que nique sa mère si j’y arrive pas, c’est parce que j’suis pas doué
Nique sa mère les cours ou tu comprends que dalle
Nique sa mère les coups qu’t’as pas mérité
Nique sa mère les gens qui t’ont traité d’pédale Parce que t’avais pas la même sexualité
Nique sa mère l’avis des autres, les égocentriques et tous ceux qui baissent ton moral
Nique sa mère les putains d’sites pornographique qui m’ont fait croire que baiser c’est juste animal
Nique sa mère l’argent des loyers qu’tu reverras jamais mais t’as pas assez pour acheter
Nique sa mère le juge qui te place en foyer, pour peter les plombs puis finir en HP
Nique sa mère l’hiver
Nique sa mère l’été
Nique sa mere le frigo vide quand t’as faim
Nique sa mère aider
Nique sa mère aimer parce que ça fait toujours mal à la fin

YouTube video