Stupeflip – L’truc xplosiff Lyrics

L’truc xplosiff Lyrics – Stupeflip

Ça- Ça- Ça-
Ça c’est l’ère du Stup !

Okay, je remets l’couvert
Rateau
Techniques de karaté
Prosternez-vous tous devant le king qu’a souvent tout raté
Le casse-pipe s’approche, moche comme un coup d’taloche
Mais qu’est-ce qui cloche quand ça clashe
Et quand c’est louche, qu’est-ce ça cache ?
Mon influence, les esprits boueux, le Stup c’est comme ta bouée
T’as chopé l’Stup Virus alors, au pieux, t’es cloué
Moi j’suis trop bizarre pour la masse, le petit bonhomme en mousse
C’t’un massacre de masse quand ils encaissent les secousses

C’est l’truc explosif !
Mon son qui te fait tomber les tifs
Mec, t’as pas l’étoffe, file une taff de ton spliff
C’est l’truc explosif !
Le son qui t’prend par la truffe (trop ouf)
C-C-C’est l’son qui t’fait quitter l’taff
C’est l’truc explosif !
Mon son qui te fait tomber les tifs
Mec, t’as pas l’étoffe, file une taff de ton spliff
C’est l’truc explosif !
Le son qui t’prend par la truffe
Ça- Ça- Ça c’est l’ère du Stup !

Tu prends la mouche, ferme ta bouche
Mec, fais pas ta Sainte-Nitouche
Le biz d’la zik est louche et c’est pour ça qu’j’évite les flashs
J’ai trop d’sticks dans ma poche, y’a plus qu’à allumer la mèche
Rascar Capac fait pas partie d’ces cons qui lèchent
J’vois qu’tu t’attaches, pied d’biche
J’mont’e pas ma gueule comme ces taches
Checke les Stup-apaches qui se cachent dans les Apalaches
Au fait ça biche ? T’aimes la fraîche
Et tu t’sens les coudées franches
Prends ça dans ta face et disparais sous l’avalanche

C’est l’truc explosif !
Mon son qui te fait tomber les tifs
Mec, t’as pas l’étoffe, file une taff de ton spliff
C’est l’truc explosif !
Le son qui t’prend par la truffe (trop ouf)
C-C-C’est l’son qui t’fait quitter l’taff
C’est l’truc explosif !
Mon son qui te fait tomber les tifs
Mec, t’as pas l’étoffe, file une taff de ton spliff
C’est l’truc explosif !
Le son qui t’prend par la truffe
Ça- Ça- Ça c’est l’ère du Stup !

Rap mort, squelette, étrange cérémonie
Mosh pit de fous provoque la Stupégémonie
Des psalmodies sur cette boucle circulaire
Circulez, y’a rien à faire, personne ne cautionne tout ce cirque, alors
Bouge tes cartilages, je veux te voir te désosser, désaxer, sortir de ce corps et tout casser
Tu penses qu’à ça
T’aimes les sons glauques comme un crustacé
T’en as pas plus qu’assez, tu sais qu’c’est beaucoup plus que ça

Arrête de filmer, putain !
Arrête, arrête !

– “Il ne voit que des sorcières et des bêtes affreuses”
Ça- Ça- Ça-
Ça c’est l’ère du Stup !
Si tu pourrissais le business, comme ça, mondialement, ce s’ra l’paradis sur terre