Nahir – Fin de couplet X Lyrics

Fin de couplet X Lyrics – Nahir

Sam Sam, boy

J’l’ai vu près d’moi, j’l’ai vu jouer d’moi à cause du khedma
J’ai pas eu l’temps d’chehed, ni d’sauver yema parce que Sheitan voulait shtah avec moi
Cicatrices de la tête aux pieds, j’suis tatoué comme 2Pac
J’veux détrôner personne, le trône, c’est pour les complexés, laisse-les signer des pactes
Quand ça m’fait mal au crâne, il faut qu’j’roule un bédo
Dans l’récif, j’me balade seul, j’fais ma propre expérience comme si j’étais Némo
Du coup, j’rends la pièce de la nnaie-mo, c’est mieux qu’rendre la monnaie d’sa pièce
Et mon cerveau enquête, mon subconscient ti-sor un cke-Glo
J’ai percé quand l’industrie du disque courait à sa perte
J’ai préféré la hess plutôt qu’avoir un DA qui m’baise
Ancien vendeur de cess devenu gratteur de seize mesures
Pour jamais retourner ma veste, j’ai boycotté la couture
La vie est belle avec une plume, j’encaisse les coups comme l’enclume
Suffit que j’pose mon front au sol, j’suis rattrapé par l’amertume
À force de courir après la thune, c’est c’que j’fais tous les jours
Essayant d’esquiver les jnouns, j’ai laissé sonner l’téléphone
Quand j’réponds plus, ça les étonne, ils ont tellement voulu ma vie qu’j’ai failli la perdre
L’adrénaline m’empêche de finir à terre, j’ai r’trouvé la dalle avec les larmes de ma mère, Araï

Hi-hi-hi-hi-hi, c’est moi
Sosowav
Eh

Même dans ma famille, ça m’jette l’œil, faut qu’j’me rapproche du Tout-Puissant sans jet lag
Du carton, j’ai pas encore fait l’deuil, malheureusement pour les autres, j’suis loin d’être die
J’suis né sans qu’on m’demande mon avis, quand j’vais crever, on m’le demandera pas non plus
J’ai pas fini l’boulot, faut qu’j’les baise encore et encore jusqu’à c’qu’le me-sper ne sorte plus
J’suis rentré sans “toc-toc”, j’ai cassé la porte avec mes couilles, personne voulait m’donner les codes
J’ai réparé les miennes pour leur casser les côtes, pour qu’on m’écoute, ça découpe, j’lâche pas les efforts
J’ti-sor de la street mais j’l’ai toujours en-d’ssous d’ma semelle, un coup d’fil, j’suis opérationnel
J’me casse pas les couilles à vouloir faire la guerre du stream, j’fais pas du rap de première semaine, pourtant tu m’remets
Ça sert à rien d’faire des bes-tu, j’suis trop excellent dans mon domaine
Depuis tit-pe, j’l’ai dans l’fond de l’abdomen, j’ai musclé les bes-j’ en f’sant d’la randonnée
Tant qu’j’aurais la grinta, j’vais leur en donner, tous ceux qu’ont négligé, j’peux pas pardonner
C’est toujours pour Mihbra et pour ma filleule que j’me lève pour arracher l’trophée sans folie
J’suis pas matinal, quand tu m’vois debout à 6h30, j’ai pas dormi, j’réfléchis trop
Mentalité zehef, postillons sur l’anti-pop, excité, j’fais mouiller l’micro
Passionné comme El General Chico, le rap est tellement nympho’ qu’il en r’demande
T’as ceux qui veulent savoir combien j’fais d’ventes, ceux qui veulent savoir le montant du contrat avec la marque à trois bandes
J’ai la force de monter la pente à défaut d’pouvoir pousser la fonte
Sur l’terrain, j’mets des feintes, j’fais qu’charbonner, j’fais pas la fête
Ils allument le feu donc j’viens l’éteindre, non, non, j’peux pas perdre
J’dois sortir tout l’monde de la merde, j’dois prendre une piaule face à la mer
J’aime tellement ma mère que j’ai choisi de marier mon amour à une femme qui a le même prénom qu’elle
Main gauche dans l’attelle, du coup, j’peux plus m’branler sur eux
Ça m’empêchera pas d’être serein face aux gens véreux
Avant, j’noyais ma peine, maintenant, j’la sirote, certains d’entre eux diront qu’c’est bien malheureux
Est-ce que ça vaut l’acouphène face aux euros ? J’aurais dû v’nir masqué comme Zorro afin d’mieux les zorote
Faut pas tenter d’me mettre sous l’eau, j’fais l’dos rond en guise d’aileron, comme un requin, j’attends les hommes
J’suis toujours à l’aise dans ma zone, j’connais les adresses comme Amazon
On assomme pour les sommes, on assume que le seum se consume
Et ma SIM fait plus de biff qu’une rotation sur Skyrock
J’ai conçu des hijos qui prennent mes flows en faisant crari qui m’connaissent as-p
Pourtant, on s’est croisés plus d’une ou deux fois, garde la pêche, nique ta mère et ta grand-mère
Prends-en d’la graine chaque fois qu’tu rappes
J’construis mon développement durable, un p’tit rappel, ça fait pas d’mal pour qu’ils se souviennent de oi-m
J’mets la bite direct, j’mets pas les oigts-d, j’fais pas d’tour préliminaire, j’suis qualifié sans jouer les matchs
J’ai jamais été bon en maths mais j’arrive à compter l’seille-o
Disons qu’j’m’en sors pas trop mal, même si j’donne des leçons d’flow, amigo, t’auras pas l’niveau au patronal
J’fais ma p’tite vie, j’évite vite ceux qui gravitent autour de moi, rempli d’hypocrisie
Radical comme un sèche-cheveux dans la piscine
J’ai barré tous ceux qui sont pas venus me rendre visite à l’hosto
J’cause trop, j’dis trop de tés-véri, j’dérange les acteurs à spoiler à la série
Tu crois qu’j’s’rai rentré dans l’game si j’avais des cliks aussi rentables que Sami Naceri ?
J’suis pas loin d’serrer, kickeur en série, vendeur de co’-co’ en Renault Scénic
Calé dans l’auto, j’ravitaille Bériz, comme Riina Totò, j’assume les délits
Un peu trop fêlé pour me faire ver-le, j’ai pas perdu l’que-tru, c’est comme le vélo
Léopard, fennec, caractère vénère, dernier “Fin d’couplet”, j’l’ai mis sous cello’, Araï

YouTube video