Home / Stupeflip / Stupeflip – Régions fédérées Lyrics

Stupeflip – Régions fédérées Lyrics

Régions fédérées Lyrics – Stupeflip

…tapis dans l’ombre pendant des millénaires
…jusqu’à la mort
Jamais
Arrête de filmer, putain !
Arrête !
[phrases dites par des voix artificielles]

Dans le film Rambo
Au début, y’a Rambo qui se fait embêter par un flic
Alors que, vraiment, Rambo, il a rien fait
Alors le flic il commence à l’embêter, comme ça
Sans raison
À part que, peut-être, il l’a trouvé sale avec ses habits de militaire du Vietnam
Mais, Rambo, il se laisse pas faire
Même, il a plutôt un caractère de cochon
Une vraie tête de con, le Rambo !
En même temps… en même temps s’il avait débarqué avec une chemise propre et une bonne coupe veuchs
Il s’serait jamais fait emmerder, ça c’est sûr
C’est pour ça que moi, j’prends pas partie dans cette histoire
Mais bon, s’il faut vraiment prendre partie
Bah j’suis à 200% avec Rambo
Ouais, enfin, comme tout l’monde, quoi

Le Stup…
Le Stup… Les chansons du monde la connerie !
Je suis un ver de terre enfoui dans les glaces !
Je suis le maître du feu !
Je suis le maître du fer !
Je suis le maître des eaux !
Et tu sais que j’ai le pouvoir incroyable de tout changer !
Changer ma vie !
Et changer la tienne !
Je suis la preuve vivante !
L’Armageddon psychosomatique !
Je suis la destruction par le feu !
J’attends depuis trop longtemps !
Putain…
Ça c’est d’la musique
Haha !
Bande de scolopendres
Vous n’êtes que des gastéropodes !
(La religion du Stup…
La religion du Stup…
La religion du Stup…)
Spirales infernales, boucles d’or
En bémol, demie-molle
J’esquisse le décor
Pif paf, épitaphe
Disco-pithèque attaque
Tourne de Salò narcissi-miesque
Baragouine, blablate
Bal aphrodisiaque
Déblatérer à sec
En jactant ses moniaques
– “J’ai vu… tant de choses que vous, humains, ne pourriez pas croire…”
J’ai vu… tant de choses que vous, humains, ne pourriez imaginer
– “De grands navires en feu !”
J’ai vu de grands navires en feu
Surgissant des terres argémiones
J’ai vu des rayons stupéfiants
Brillés dans la porte de la Région Sud
Tout ces moments se perdront dans l’oubli
Comme les larmes de la pluie
– “Il est temps… de mourir…”

[Pont]
La religion du Stup…

[chant avec voix modifiée accompagné de rires]